BILAN DE L'IMMOBILIER NEUF EN 2020

Malgré une année noire économiquement et des conséquences sanitaires qui impacteront le marché de l’immobilier neuf sur plusieurs années, les prix pour l’achat d’un appartement neuf ont augmentés de 3,6%* en moyenne sur l’année 2020. Même tendance pour l’achat d’une maison neuve avec une augmentation de 5%*. Retour sur les grandes lignes du marché immobilier neuf de 2020.


LES PRIX DE L’IMMOBILIER NEUF

2019 avait marqué un ralentissement de la hausse des prix de l’immobilier neuf. L’année 2020, avec les reports des commercialisations de programme immobilier neuf et la pénurie de logement neuf dans des grandes villes comme Lyon, Nantes ou encore Strasbourg, aura conduit à une nouvelle hausse du marché de l’immobilier neuf.

Avec une augmentation de 11,4%* des prix de l’immobilier neuf, la région Franche Comté et Besançon ont connu la plus forte hausse, suivi de près par la région du limousin et Limoges avec une hausse de 10,7%*. Avec une augmentation de 5,5%*, l’immobilier neuf à Lyon et en région Rhône Alpes a connu une augmentation plus modérée. Même tendance pour l’immobilier neuf à Marseille et en région Provence Alpes Côte d’Azur, avec une augmentation de 5%*. Dans les mêmes moyennes de prix, on retrouve le marché immo neuf de Rennes et de la région Bretagne avec 6,7%* et de Nantes (région Pays de la Loire) avec 5%*. L’immo neuf à Bordeaux et en région Aquitaine a connu quant à lui une hausse plus tempérée : 3,5%*. L’immobilier neuf à Paris et en région île de France a suivi une tendance similaire avec une augmentation de l’immo neuf de 2,9%*. Palme de l’augmentation la plus faible pour région Poitou Charente et la ville de Poitiers qui ont connu une augmentation des prix de l’immo neuf de 0,6%*.

LES CONSÉQUENCES DE LA CRISE SANITAIRE SUR L'IMMO NEUF

Conséquence directe de la crise sanitaire et des confinements, les prix pour l’achat d’une maison neuve ont augmenté plus fortement que les prix pour l’achat d’un appartement neuf. De même, les achats de logement neuf avec extérieur (jardin, balcon, terrasse) ont connu une plus forte hausse, rapport au besoin de s’évader et de s’aérer l’esprit qu’ont ressenti les français durant les confinements. La hausse des prix s’explique principalement par une chute spectaculaire du stock de logement neuf dans des grandes villes comme LyonToulouse ou encore Nice, la plus impactée étant l’immo neuf d'Angers avec une chute du stock de 46% (voir l'article sur la baisse du stock de logement neuf). Une conséquence directe des mesures imposées lors du premier confinement qui ont eu pour effet de rallonger les délais d’obtention de permis de construire et conduit certains promoteurs immobiliers à vendre en gros. Concernant les conditions d’emprunt immobilier, la banque de France avait d’abord resserré l’accès au crédit. Finalement, après le premier confinement et les tensions générées sur le marché immobilier, les taux d’emprunt sont redescendus à des conditions plus favorables pour relancer la demande et le marché de l’immobilier neuf. Malgré cela, la durée des prêts bancaires s’est allongée (20 ans) et le montant de l’apport demandé par les banques a augmenté. Une stratégie de relance complétée par l’appui de l’état français qui a finalement décidé de prolonger la loi Pinel jusqu’en 2024 pour soutenir le marché de l’immo neuf et la relance des commercialisations de programme immobilier neuf (voir l'article sur le prolongement de loi pinel jusqu'en 2024). Une nécessité pour soutenir un secteur qui emploie directement et indirectement près de deux millions de français.

LE TOP 10 DES VILLES QUI ONT CONNU LES PLUS FORTES HAUSSES

Avec une hausse de 16,5%* des prix de l’immobilier, la ville de Mulhouse a connu la plus forte hausse en 2020. Elle est suivie de très près par la ville d’Angers et la ville de Limoges, qui ont toutes les deux connu une hausse des prix de l’immobilier de 16 ,4%*. La ville d’Orléans suit avec une hausse de 16,1%*, suivie par Montreuil (12,2%*) et Metz (12,1%*). Premières grandes villes dans le top 10, Les ville de Lyon et Nantes avec une hausse des prix de l’immobilier de 11,8%*. Enfin, les villes Le Mans (11,7%*) et Strasbourg (10,5%) complètent le classement.

LES TENDANCES POUR 2021

L’immo neuf 2021 devrait voir les français relancer leur projet immobilier. Beaucoup avaient choisi de reporter leur achat d'appartement neuf à la suite du premier confinement. L’arrivée prochaine d’un vaccin et la relance économique insufflée par le gouvernement devraient conduire les français à acheter leur logement neuf. Côté promoteur immobilier, l’immo neuf 2021 devrait voir la commercialisation de nombreux programmes immobiliers neufs. Beaucoup de projets immobiliers, restés à l’arrêt faute de permis de construire ou tout simplement reportés, devraient être finalisés et commercialisés auprès des français désireux de faire l’achat d’un appartement neuf. Conséquence du confinement, les tendances devraient orienter les français vers l’achat d’un logement neuf avec extérieur. Enfin, avec le prolongement de loi Pinel jusqu’en 2024, les achats d’appartement neuf dans le cadre d’un investissement immobilier devraient eux aussi progresser. Beaucoup de français ont épargné durant le confinement. L’occasion pour certains de réaliser un investissement locatif dans un programme immobilier neuf et de participer à la relance économique de notre pays.

*source association LPI et seloger.