REPRISE TIMIDE DE L'IMMOBILIER NEUF

Cela fait deux semaines que les chantiers immobiliers et le marché immobilier neuf ont repris. Si du coté des promoteurs immobiliers l’activité reprend peu à peu normalement, bien aidé toujours par le télétravail, du côté des acheteurs, les clients tardent à relancer leur projet immobilier. Il faut dire que le climat anxiogène du coronavirus et les nombreuses incertitudes économiques qui succèdent à la crise n’aident pas à reprendre confiance.

Les chiffres montrent une reprise timide du marché immobilier, soutenu principalement par les acheteurs qui avaient amorcé leur projet immobilier avant le confinement. Si les consultations des annonces immobilières, et notamment des programmes immobiliers neufs, ont cessé de baisser pour se stabiliser à un niveau plutôt bas (-40%), la génération de nouveaux contacts constitue un signe encourageant d’une reprise à venir.


Cette reprise tardive est principalement due à des attentes diamétralement opposées entre les acheteurs et les vendeurs. Les premiers patientent dans l’espoir de voir les prix de l’immobilier baisser. Un vœu illusoire car l’immobilier neuf résiste plutôt bien à la crise. Dans certains cas, notamment pour les appartements neufs qui bénéficient d’un extérieur, comme un balcon, une terrasse ou un jardin, c’est même l’inverse qui se produit. Les prix augmentent, soutenus par une demande en forte croissance pour ce type de logement neuf, conséquence directe des contraintes liées au confinement.

Les promoteurs immobiliers quant à eux rivalisent d’offres et de remises pour inciter les clients à relancer leur projet. Nul doute que dans les semaines à venir, un juste milieu s’imposera de lui-même car toutes les études indiquent que la crise du coronavirus n’a pas remis en question les projets immobiliers des acheteurs. Elle les a simplement retardés.


Autre élément qui impacte la reprise du marché immobilier : le durcissement des conditions d’obtention de prêt immobilier. Ajouté aux incertitudes de la reprise économique, ces nouvelles conditions découragent certains acheteurs d’aller au bout de leur projet immobilier. La présence du coronavirus, et son retour prédit pour la rentrée, impose aux banques de penser le crédit immobilier autrement. Une vision à long terme, difficile à anticiper, qui impose des garanties supplémentaires aux acheteurs.


Élément positif, le digital permet une reprise mieux sécurisée et plus rapide du marché immobilier. Si le fait était exceptionnel avant le confinement, aujourd’hui avoir un rendez-vous digital avec un promoteur immobilier ou un notaire n’a plus rien d’étonnant. Les outils de visualisation 3D, les plans dématérialisés, les outils de communication et la signature électronique ouvrent la voie à une nouvelle manière d’acheter son appartement neuf. Grace à ces outils digitaux, les clients peuvent acheter leur résidence principale ou investir en loi Pinel sans se déplacer de chez eux. Une nouvelle manière de consommer l’immobilier neuf, simple et pratique !