PLAN DE RELANCE À 1 MILLIARD D'EURO POUR L'IMMOBILIER NEUF

En déplacement à Saint Fargeau Ponthierry dans le département de Seine et Marne et à Issy les Moulineaux dans les Hauts de Seine le lundi 17 mai 2021, le premier ministre, accompagné de la ministre déléguée chargée du Logement Mme Emmanuelle Wargon, a annoncé un plan de relance de 1 milliard d'euro consacré au secteur de l'immobilier neuf. Des mesures d'aides nécessaires pour relancer la filière de la construction et du logement neuf qui connait depuis le début de la pandémie d'importantes difficultés aussi bien conjoncturelles que structurelles. Retour sur les mesures et les aides annoncées par le premier ministre.

Une commission pour redynamiser le secteur de l'immobilier neuf

En un an (de Mars 2020 à Mars 2021) le nombre des permis de construire délivrés par les mairies et les collectivités locales à chuté de 24,5% pour les projets de logements collectifs. Une chute en grande partie due à la crise sanitaire et à la réticence des mairies qui préfèrent créer des espaces verts et des jardins naturels plutôt que de densifier leur parc immobilier à travers la construction de programme immobilier neuf. Une politique à contre courant de la demande, toujours présente, qui met le marché sous tension et tirent les prix de l'immobilier neuf vers le haut dans la plupart des grandes villes comme Paris, Lyon ou Marseille. Pour lever les blocages et redynamiser le secteur de l'immobilier neuf, le premier ministre a nommé une commission, présidée par François Rebsamen, dont la mission consistera à formuler des recommandations aux collectivités territoriales d'ici septembre pour les inciter à construire davantage de logements neufs.

650 millions d'euros pour réhabiliter les friches industrielles

Pour construire mieux, le premier ministre a annoncé que le fonds friche, initialement fixé à 300 millions d'euros, allait être porté à 650 millions d'euros. L'objectif : faciliter le recyclage et la dépollution de parcelles industrielles parfois chères et compliquées à réhabiliter. Ainsi, en participant à la réhabilitation de terrains industriels le gouvernement entend revaloriser l'existant et le bâti plutôt que de densifier et de construire sur de nouvelles zones. Une politique conforme à la transition écologique dont l'enjeu est de construire plus et surtout mieux.

675 millions d'euros pour des quartiers durables

Sur le 4ème programme d'investissements d'avenir (PIA4), 675 millions seront consacrés à des quartiers durables qui conjuguent économie d'énergie et mixité sociale. Un appels à projets a été lancé ce 21 mai pour sélectionner des communes qui serviront de laboratoires urbains. Objectif : un bilan zéro carbone grâce à l'utilisation de matériaux biosourcés, à des mobilités douces et à la promotion des énergies renouvelables. Plusieurs millions d'euros destinés à soutenir la recherche, l'innovation et l'accompagnement des filières de nouvelles technologies, viendront compléter ce budget écoresponsable.

En tout, c'est plus d'un milliard d'euros qui sera consacré à la relance du secteur de l'immobilier neuf, toujours soutenu par une forte demande de logements neufs dans les grandes villes françaises.