L'IMMOBILIER, UNE VALEUR REFUGE EN TEMPS DE CRISE

La crise sanitaire due au Covid-19 et les mesures qui ont été adoptées pour le combattre ont des répercussions sur toutes les personnes et sur tous les domaines. La vie de tous est chamboulée de façon majeure, et sur le plan économique où la situation n’était déjà pas au mieux, les conséquences sont de grande ampleur. Au niveau de la bourse, les journées noires s’enchaînent, et les marchés s’effondrent de façon historique. Le CAC 40 subit des replis qu’il n’avait jamais connu depuis sa création en 1988. Le marché de l'immobilier pourtant, parvient à tirer son épingle du jeu, et à être bien moins impacté par les évènements récents.


L'IMMOBILIER, UN MARCHÉ À PART

On pourrait penser que dans ces périodes de doutes, faire l’achat de son appartement neuf, ou réaliser un investissement immobilier n’est certainement pas une priorité. Pourtant, suite aux deux dernières grandes baisses boursières en 2001 puis 2008, l’immobilier avait déjà démontré qu’il est un domaine différent des autres. Durant ces périodes, le marché immobilier et le secteur de l’immobilier neuf étaient parvenus à très bien se maintenir. Une fois encore, la pierre parvient à conserver une certaine stabilité et continue d’offrir de grandes garanties aux investisseurs. Le marché de l'immobilier rassure toujours, et fait office de véritable valeur refuge pour les personnes qui voudraient investir dans des programmes immobiliers neufs.

À l’heure où les chiffres de la maladie ne cessent de monter et où les mesures les plus restrictives sont entrées en application, il est normal de s’inquiéter des conséquences financières qui vont en découler. Certains secteurs sont directement touchés, comme c’est évidemment le cas pour le tourisme ou le secteur de la santé. Les répercussions causées par cette épidémie s'étendent à tous les domaines, y compris celui de l’immobilier. Cependant, de l’avis des professionnels, le marché de l'immobilier est une fois de plus celui qui résiste et qui résistera le mieux à la crise du coronavirus, et il reviendra même très rapidement à la normale une fois la pandémie passée.

À la suite des mesures de confinement, une des premières conséquences directes sur l’immobilier est l’annulation des visites et de certaines mises en vente. En réaction, le nombre de visites virtuelles, accessibles sur internet via les sites de certaines agences en ligne, a énormément augmenté depuis le mois de février. Un indice clair qui montre nettement que l’intérêt pour les biens immobiliers reste intact.


UN SECTEUR TOUJOURS SOLIDE EN TEMPS DE CRISE

Le secteur de l’immobilier n’est pas directement lié aux autres marchés financiers, car c’est un actif qui possède une valeur d’usage. Tout le monde a besoin d’un logement, quelle que soit la période que nous traversions.

Même s’il s’agit de la première fois que nous devions faire face à une crise sanitaire de cette ampleur, il ne fait aucun doute que certaines similarités avec les précédentes crises peuvent être constatées. En premier lieu, comme c’était déjà le cas lors des derniers évènements qui avaient provoqué une chute des marchés financiers, il s’agit d’un phénomène inattendu, et qui a un impact fort sur la psychologie des personnes. Il est également difficile de prévoir efficacement comment la situation va évoluer, et quels seront les conséquences futures sur l’économie, mais il y aura des retombées de manière certaine. Tous ces éléments qui peuvent inquiéter étaient donc déjà présents lors des précédentes crises, et le marché de l’immobilier avait réussi à ne pas être durablement impacté pour autant.

Le premier facteur qui a causé cette chute boursière si violente, c’est bien l’incertitude. C’est l’inconnu qui fait peur aux investisseurs. Il est fréquent, même en temps de crise, de voir la bourse remonter une fois les doutes passés et dès qu’une estimation plus concrète des dégâts peut être effectuée. On le constate déjà actuellement en Chine. On peut donc imaginer que le marché immobilier, déjà moins touché que les autres, commencera rapidement à amorcer un retour à la normale.


LA PIERRE RASSURE

Malgré la chute de la bourse dans de nombreux pays et dans tous les secteurs, l’immobilier reste une valeur refuge et le domaine idéal pour effectuer un placement sécurisé. À ce jour, il continue de profiter des taux très bas des crédits immobiliers, et l’OAT 10 ans, qui est l’indice de référence pour le montant des taux de crédit, reste stable.

La grande instabilité des autres marchés renforce encore la confiance qui est accordée aux investissements immobiliers. Le 12 mars, la Banque Centrale européenne a réaffirmé son soutien et a annoncé de nouvelles mesures pour faire face aux retombées économiques du Covid-19. En conséquence, les établissements financiers conservent toutes leurs capacités à accorder des crédits.

Ces facilités d’accès aux crédits à des taux historiquement bas, accompagnés de mesures de défiscalisation avantageuses comme la loi Pinel, ont permis au marché de l’immobilier d’être en très grande forme ces deux dernières années.

Cela a été l'occasion pour des propriétaires d'avoir la possibilité d'effectuer un investissement locatif, grâce auquel ils ont pu obtenir obtenir des revenus locatifs. Il s’agit d’une garantie très importante dans les temps difficiles comme ceux que nous vivons actuellement. Ces revenus stables permettent de compenser les pertes qui peuvent être dues à certaines mesures de confinement, ou à l’impact du virus sur d’autres secteurs économiques. Les revenus locatifs perçus suite à un investissement immobilier sont également une garantie supplémentaire pour les établissements prêteurs.


UN REBOND À PRÉVOIR

En pensant à plus long terme, on peut même s'attendre à un impact positif de la crise actuelle sur le futur du marché immobilier. Il est évident qu’au sortir d’une crise, les envies de faire des projets à long terme redoublent, et investir dans la pierre en fait partie. Choisir faire l’achat de son appartement neuf ou d’un autre bien immobilier neuf, c’est aussi un moyen de s’assurer des revenus locatifs réguliers qui seront d’une grande aide en cas de crises à venir. Certains dispositifs, notamment la loi Pinel, pourront permettre à de nombreuses personnes d’envisager de faire un investissement locatif et de profiter d’une défiscalisation. L’occasion pour elles de faire un placement sécurisé dans des programmes immobiliers neufs, et de s’assurer un revenu régulier et pérenne.

Le marché de l’immobilier est clairement un secteur à part dans le monde économique, il répond à un besoin universel et offre des garanties solides. Même dans les périodes les plus incertaines, il résiste contre vents et marées, et reste le secteur par excellence pour réaliser des investissements sûrs.