LES INCERTITUDES ET L'ATTENTISME DU MARCHÉ IMMOBILIER NEUF

IMMOBILIER NEUF ET CONFINEMENT


Avec le 2ème confinement, le volume des réservations dans l'immobilier neuf a commencé à baissé. Malgré toutes les mesures de digitalisation mises en place par les professionnels de l'immobilier pour permettre aux clients d'acheter un appartement neuf dans le cadre d'un achat de résidence principale ou d'un investissement locatif en loi Pinel, l'attentisme et l'incompréhension liés aux mesures de confinement plongent tout le secteur de l'immobilier neuf dans l'incertitude.


Difficile de savoir de quoi demain sera fait, autant pour les professionnels de l'immobilier que pour les clients. Malgré la digitalisation de toutes les étapes de l'achat d'un appartement neuf, l'immobilier neuf voit de nouveau ses volumes de réservation baisser. La situation sanitaire du pays et la mise en place du deuxième confinement ont stoppé la reprise de l'activité qui s'était amorcée à la rentrée de septembre 2020 et depuis, les clients qui souhaitent acheter un appartement neuf préfèrent de nouveau reporter leur projet immobilier et attendre des jours meilleurs.

Pour mieux supporter les difficultés économiques qui accompagnent la crise sanitaire, certains promoteurs immobiliers n'ont pas hésité à vendre en gros leur stock d'appartements neufs, allant pour certains jusqu'à céder un tiers de leur volume de programmes immobiliers neufs!

Si ces mesures répondent à des besoins à court terme, c'est le marché immobilier neuf à moyen terme qui inquiète particulièrement les professionnels de l'immobilier. Difficile de vendre un appartement neuf en click and collect. Difficile de même de lancer la commercialisation d'un programme immobilier neuf dans ces conditions, d'autant que certains éléments de langage du gouvernement sous-entendent un durcissement des conditions de confinement.

Avec le deuxième confinement, c'est tout le secteur de l'immobilier neuf qui retient son souffle, professionnels du BTP en première ligne. En effet, le maintien des chantiers de construction actuels permet seulement la réalisation des marchés immobiliers passés. Cette mesure ne soutient en aucun cas les marchés immobiliers à venir qui dépendent, eux, directement de la conjoncture actuelle.


PERSPECTIVES POUR L'IMMOBILIER NEUF


Alors quelles perspectives pour l'immobilier neuf dans les mois à venir ? Avec les prolongements de la loi Pinel et du PTZ, le gouvernement a déjà manifesté sa volonté de soutenir le secteur de l'immobilier neuf. Un soutien qui devrait s'ajouter à une politique de commercialisation des programmes immobiliers neufs moins intensive et plus diluée dans le temps. Les prix de l'immobilier neuf ne devraient quant à eux pas ou peu évoluer. Les derniers chiffres indiquent que dans certaines villes, comme Lyon, Paris, ou Marseille, les prix ont même augmentés dans certains quartiers et sur certaines typologies de logements neufs. Un tendance qui devrait se confirmer dans les mois à venir car la demande, même reportée dans le temps, tend à se maintenir alors que l'offre de programmes immobiliers neufs s'oriente à la baisse.