LES ACQUÉREURS, PRÊTS À RELANCER LEUR PROJET IMMOBILIER

Les acquéreurs, prêts à relancer leurs projets immobiliers. Depuis maintenant un mois, pour tenter de ralentir la progression du coronavirus, les Français, tout comme les habitants de nombreux autres pays, sont confinés. Les conséquences de ce changement de mode de vie sur tous les domaines sont bien sûr très importantes, et l’arrêt presque total des activités de la majorité des secteurs impacte directement l’économie mondiale. Du côté du marché immobilier neuf, tous les acteurs du secteur redoutent les conséquences de cette crise sanitaire sur les taux de prêts immobiliers, et les prix de l’immobilier neuf. Beaucoup d’incertitudes demeurent sur l’état à venir de l’offre et de la demande à court et moyen terme. Mais une étude récente pourrait bien rassurer en partie les promoteurs et les agents immobiliers.


UNE PÉRIODE PARTICULIÈREMENT INCERTAINE

Les activités économiques étant pratiquement au point mort actuellement, il reste très compliqué d’estimer les évolutions à venir. La crise sanitaire du Covid-19 s’accompagne d’une récession majeure, et les mesures instaurées pour lutter contre ce virus touchent directement le pouvoir d’achat de beaucoup de Français. Une légère hausse des taux immobiliers a déjà pu être observée début avril, et d’autres évolutions pourraient encore être constatées. Dans ce contexte très particulier cependant, une étude réalisée par le Figaro immo auprès de 3000 internautes, semble indiquer que l’immobilier reste une valeur refuge, qui sait se montrer rassurante pour toutes les personnes qui souhaitent continuer à investir.


DES INTENTIONS D'ACHAT TOUJOURS PRÉSENTES

Lors de son intervention télévisée du lundi 13 avril dernier, le président de la République Emmanuel Macron a évoqué avec prudence une première date de déconfinement. Si la situation évolue d’après les prévisions du gouvernement, le 11 mai prochain devrait donc marquer le début du processus progressif de retour à la normale des activités professionnelles. Les projets d’achats de programmes immobiliers neufs, qui sont en ce moment en suspens, devraient donc pouvoir reprendre. L’étude du Figaro Immo montre que beaucoup de personnes qui nourrissaient l'intention d’acheter un appartement neuf, ou de faire l’achat de leur résidence principale avant le confinement, souhaitent toujours donner suite à ces projets dès que possible. 
Aux yeux des particuliers qui envisagent d’investir, dans la période actuelle très incertaine économiquement, la pierre se pose plus que jamais en véritable valeur refuge, et le marché de l’immobilier reste sans conteste un des secteurs qui inspire le plus de confiance. La mesure prise pour permettre aux notaires de signer numériquement certains actes nécessaires pour faire aboutir des dossiers déjà presque finalisés, a montré que cette crise sanitaire n’a pas eu raison des envies des Français de faire l’achat de programmes immobiliers neufs. Les potentiels acquéreurs continuent même pendant cette période difficile de se renseigner, et d'aller vérifier les annonces disponibles, dans le but de trouver les futurs appartements neufs dans lesquels ils pourront habiter.


L'IMMOBILIER RASSURE, MAIS LE CONTEXTE INVITE À LA PRUDENCE

Parmi les chiffres publiés lors de cette étude, il est important de noter que 80 % des personnes qui ont été contactées pendant le confinement ont un projet d’achat immobilier. 72 % assurent même continuer de vouloir poursuivre leur projet immobilier déjà établi. Ces personnes souhaitent faire l’achat de leur résidence principale ou secondaire dans l’ancien, ou acheter un appartement neuf ou une maison neuve. 
En grande majorité (84 %), les internautes se montrent cependant inquiets par les évolutions à attendre concernant les prix de l’immobilier neuf, et 64 % se disent plus prudents et plus vigilants qu'avant, sur tous les critères. La crise pourrait en effet entraîner des baisses de prix, ce qui pousse les potentiels acquéreurs à se montrer patients, et pourrait freiner la reprise. 
Au niveau des échéances, 60 % des acquéreurs indiquent que par prudence, ils envisagent de reporter leur projet d’achat. Sur l’ensemble des personnes interrogées, 34 % souhaitent faire un achat dans les 6 mois à venir, et 31 % dans les 12 mois. 29 % des sondés ne se fixent pas de date précise, et préfèrent attendre d’avoir un peu plus de visibilité sur l’évolution de la situation et le déroulement de la reprise, avant d’acheter sur le marché immobilier neuf ou ancien. L’évolution des prix, des taux des crédits immobiliers, et les aménagements sur les mesures déjà en place, comme la possibilité de faire un investissement avec la loi Pinel, seront autant de facteurs qui pourront orienter leurs décisions dans les mois à venir.


DES VENTES CONCLUES À DISTANCE GRÂCE AUX OUTILS NUMÉRIQUES

Si les visites physiques sont actuellement interdites, de nombreux portails d’annonces immobilières proposent de réaliser des visites virtuelles. Le confinement donne probablement à beaucoup des envies d’habiter dans des logements plus spacieux et confortables. Les chiffres de la fréquentation sur ces sites permettent de constater qu’une très large proportion de personnes continue à activement faire des recherches, et à consulter les annonces des appartements neufs ou anciens. Les formulaires de contacts de ces portails permettent également de communiquer directement avec les professionnels du secteur, promoteurs et agents immobiliers. Ces acteurs du marché immobilier restent disponibles grâce au télétravail, afin de guider les clients et de pouvoir mettre en place par exemple un projet d’achat appartement neuf, même durant cette période de confinement. 
Les projets peuvent même être poursuivis au-delà des simples visites et premiers contacts. Pour la plupart des experts du secteur, une des conséquences durables de ce confinement sera d’avoir fait entrer complètement le marché immobilier dans l’ère numérique. Cette numérisation du marché et l’utilisation de tous les outils mis à disposition permettent chaque jour de conclure des ventes, en signant électroniquement des promesses ou des compromis. Même les actes notariaux peuvent maintenant être effectués de manière dématérialisée, pour permettre à un projet immobilier d’aboutir. 
Avec l’aide de toutes ces possibilités, de nombreux projets n’attendent plus qu’une réponse des banques pour aboutir. Les délais pour obtenir ces réponses étant très allongé actuellement, le traitement progressif par les banques de tous ces dossiers dès qu’une reprise plus normale des activités sera possible, devrait permettre d’amorcer rapidement la reprise

Cette étude montre donc que bien que le marché immobilier soit forcément très impacté par cette crise sanitaire d’une ampleur inédite, les intentions des personnes qui souhaitent faire l’achat de leur appartement neuf ou de leur maison neuve restent tout de même présentes. En prévision du déconfinement, les acteurs de l’immobilier, et les personnes qui souhaitent investir s’organisent déjà pour mener les dossiers le plus loin possible. Les acquéreurs feront plus que jamais preuve de prudence, et le soutien des banques, et les ajustements de certaines mesures, comme l’investissement loi Pinel, devront leur permettre de mener à terme leurs projets, pour relancer le plus efficacement possible le marché immobilier dès la sortie de cette crise sanitaire.