2021, LES PERSPECTIVES DE L’IMMOBILIER NEUF

L’immobilier neuf a subi de plein fouet les effets économiques du COVID-19 ! Heureusement, sauf surprise, la loi Pinel et le PTZ devraient être prolonger pour aider les promoteurs et les constructeurs immobiliers à traverser la crise. Mieux encore, des améliorations sont annoncées pour booster le secteur de l’immobilier neuf qui a été l’un des plus durement impacté.


Avec une chute historique des permis de construire, la suspension ou l’arrêt des projets immobiliers des particuliers, la fin annoncée de certains dispositifs fiscaux pour 2021, ou encore le durcissement des conditions d’obtention de prêt octroyé par les banques, les perspectives de reprise du marché immobilier neuf s’annonçaient très compliquées. Le manque de visibilité à moyen et court terme inquiétaient particulièrement les professionnels de l’immobilier, et plus particulièrement la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) qui attendaient des mesures fortes pour relancer le marché immobilier neuf.

Heureusement pour les professionnels de l’immobiliers, au mois de Septembre, leurs attentes ont été entendues par le gouvernement qui a décidé de prolonger les deux dispositifs majeurs qui soutiennent le marché immobilier neuf en France, à savoir : la Loi Pinel pour les investisseurs et le PTZ (Prêt à Taux Zéro) pour les primo-accédants à la propriété.


LE PTZ OU PRÊT À TAUX ZÉROE

Pour l’immobilier neuf, le principe du PTZ consiste à aider les primo-accédants et les ménages à faibles revenus à devenir propriétaires de leur logement neuf, en empruntant une partie du montant de l’achat immobilier à zéro pourcent. Si le PTZ devait initialement être ramené de 40% à 20% du montant emprunté, puis à zéro pour l’année 2021, son prolongement dans le projet de loi 2021 pourrait lui permettre de conserver son rôle majeur dans l’aide à l’accession à la propriété et dans la relance du marché immobilier neuf. Ainsi, acheter un appartement neuf, serait toujours possible pour les ménages modestes. Une mesure de bon augure pour l’année 2021, pour aider à la commercialisation et à la vente des nombreux programmes immobiliers neufs prévus en 2020, reportés et commercialisés en 2021.


LE DISPOSITIF LOI PINEL

Très populaire auprès des français qui achètent un appartement neuf dans le cadre d’un investissement locatif, la loi Pinel devrait elle aussi être prolongée dans la loi de finances 2021. Ce dispositif fiscal, qui permet dans le cadre de l’achat un appartement neuf, de se constituer un patrimoine et de réduire ses impôts en échange d’une location à durée variable avec un loyer plafonné, est un pilier majeur du marché immobilier neuf. Son prolongement annoncé est donc une très bonne nouvelle, aussi bien pour les promoteurs immobiliers que pour les investisseurs immobiliers.

Cependant, son prolongement ne se fera pas sans contrepartie. L’idée du gouvernement est de corriger les défauts de cette loi de défiscalisation et de verdir encore un peu plus le parc immobilier. Précision sur ces modifications attendues lors de la présentation de la loi de finances 2021.


LE MARCHÉ IMMOBILIER NEUF

Les promoteurs immobiliers ont réussi à limiter les pertes en vendant une partie de leur parc immobilier en gros à des organismes d’état ou des organismes sociaux, et en reportant une grande partie des projets immobiliers prévus pour 2020 à 2021. Cette stratégie a eu pour effet de limiter l’offre sur un marché tendu et de maintenir des prix au m2 assez élevé, dans un secteur en crise. Si les promoteurs ont multiplié les promotions pour relancer le secteur au sortir du confinement, les prolongements du PTZ et de loi Pinel devraient permettre de rapidement multiplier les offres de limiter la hausse des prix.

S’agissant pour l’instant que d’annonces du ministère du logement, une certaine prudence s’impose. D’une part, parce que la nature des améliorations souhaitées par le gouvernement n’est pas encore connue. D’autre part, parce que tant que le projet de loi de Finances 2021 n’est pas voté, rien n’est acquis ! Et tout peut être remis en question.

La volonté de soutenir le marché immobilier neuf est là et c’est là, en soi, l’essentiel à retenir. Une bonne nouvelle, donc, aussi bien pour les acquéreurs que pour les promoteurs immobilier qui augure une année 2021 prometteuse !