REPRISE DU MARCHÉ DE L'IMMOBILIER NEUF

LA REPRISE DE L'ACTIVITÉ DU MARCHÉ DE L'IMMOBILIER NEUF

Après une année excellente année 2019, l’état de forme du marché immobilier du neuf dans les premiers mois de 2020 restait très encourageant. Cependant depuis le mois de mars dernier, la pandémie liée au Covid-19 et les mesures prises pour lutter contre sa propagation avaient quasiment stoppé intégralement toute l’activité immobilière. Depuis ce 11 mai et la fin de la période de confinement imposée par le gouvernement, tous les acteurs du secteur de l’immobilier neuf ont repris le travail, et mettent tout en œuvre pour relancer le marché le plus rapidement possible, même si certains facteurs restent encore incertains.


LA REPRISE DES VISITES ET DES TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES

Mercredi 13 mai, le président de la Fédération nationale des agents immobiliers Jean-Marc Torrollion, annonçait au micro d’Europe 1 : « la reprise à été très satisfaisante ». Dès le premier jour du redémarrage des activités, acquéreurs et vendeurs se sont déplacés dans les agences immobilières, montrant que l’intérêt pour le secteur restait intact. De nombreux particuliers ont poussé les portes des agences, à la recherche d’un appartement neuf. D’après Jean-Marc Torrollion, le constat est le même dans toutes les régions, et l’activité reprend déjà. L’impact de cette crise n’est cependant pas minimisé par le président de la FNAIM, qui estime qu’au moins 150 000 transactions ont été perdues durant ces presque deux mois de confinement. De nombreuses personnes qui auraient voulu utiliser laloi Pinel et profiter de la défiscalisation pour faire un investissement immobilier et acquérir une résidence principale ou secondaire, n’ont pas eu la possibilité de concrétiser l’achat de leur appartement neuf ou de leur maison neuve. 
Dès lundi 11 mai, l’activité des promoteurs immobiliers et de tous les professionnels de l'immobilier a repris. Les visites repartent, et les personnes qui souhaitent acquérir un programme immobilier neuf peuvent à nouveau se rendre sur place, dans un rayon de 100 km, pour découvrir leur futur appartement neuf. Un protocole sanitaire a été mis en place et présenté au ministère du Logement par la FNAIM. Des mesures de protection drastiques sont appliquées, afin d’assurer la sécurité des clients et clientes, ainsi que des agents immobiliers. Le port du masque est de rigueur, de même que l’utilisation de gel hydroalcoolique ainsi que le respect de tous les gestes barrières, pour permettre aux acheteurs, aux vendeurs, et aux collaborateurs de réaliser les visites sainement.
Toutes les personnes qui venaient par exemple d’acheter un appartement neuf juste avant le confinement, et qui étaient dans l’impossibilité de déménager par la suite peuvent maintenant le faire, si leur nouveau logement se situe dans un rayon de 100 km. Pour les déménagements plus lointains qui ne peuvent pas être reportés cependant, il reste possible d’obtenir une dérogation spéciale.


LA REPRISE DES CHANTIERS IMMOBILIERS

Julien Denormandie, ministre du Logement, a émis ce mardi le souhait que tous les chantiers en cours sur le territoire français reprennent avant la fin du mois de mai. Pour le ministre, l’immobilier est un secteur économique phare, qui doit véritablement représenter un modèle à suivre pour cette reprise. L’activité sur les chantiers avait déjà repris peu à peu depuis quelques semaines grâce à l’organisation de nombreux acteurs du secteur, et à l’heure actuelle plus de la moitié des chantiers sont déjà repartis. Pour les professionnels de la construction, ce but ne pourra être atteint que si les clients souhaitent eux-mêmes une reprise rapide, ce qui n’est pas toujours le cas aussi bien pour des raisons sanitaires que financières.


LA REPRISE DES ACTIVITÉS NOTARIALES ET ADMINISTRATIVES

Toutes les opérations immobilières plus ou moins avancées et qui étaient à l’arrêt depuis maintenant 2 mois pour cause de dossiers non traités peuvent enfin se poursuivre, grâce à la reprise des activités des administrations et des chambres notariales. Même si suite a décret du 3 avril dernier le travail avait déjà repris partiellement dans 40 % des études, de nombreux dossiers restaient encore au point mort. Depuis lundi 11 mai, l’activité est totalement repartie, et la priorité se tourne donc vers la finalisation des opérations qui étaient déjà en cours en mars. Avec le retour progressif de tous promoteurs immobiliers et les professionnels de l'immobilier à une activité normale, l’ensemble des transactions qui avaient été interrompues et qui n’avaient pu se poursuivre grâce au télétravail sont enfin traitées, et tout est fait pour combler le retard accumulé. 
Cependant, les notaires estiment que le marché immobilier du neuf devrait continuer à subir les contrecoups de cette crise sanitaire encore quelque mois, notamment en raison du climat incertain, qui devrait pousser certains acquéreurs à repousser leur projet. Pour certains particuliers qui prévoyaient de faire l’achat de leur appartement neuf ou de leur maison neuve, la prudence et la patience semble de mise.


L'ENVIE D'ACHETER EST TOUJOURS PRÉSENTE ET FAVORISE LA REPRISE DU MARCHÉ IMMOBILIER

Au sortir de cette crise, le désir d’acheter reste intact. La très grande majorité des acquéreurs souhaite poursuivre ses projets. Si dans l’ensemble les vendeurs se montrent logiquement un peu plus pressés, du côté des acheteurs, un peu de patience semble être de mise. Ils préfèrent bien souvent attendre un peu et voir comment la situation évolue, pour notamment constater si l’offre augmente, et si cela pourrait impacter les prix de l’immobilier neuf. Entre les transactions qui avaient été stoppées et qui peuvent reprendre dès maintenant, et les projets des nouveaux acquéreurs qui vont prendre forme dans les semaines à venir dès qu’ils auront un aperçu de l’évolution à attendre, la reprise semble donc déjà bien engagée. 
Les banques reprennent également leurs activités. Le traitement de certaines demandes permet déjà à des personnes, qui souhaitent par exemple emprunter et profiter de la loi Pinel pour faire un investissement immobilier et acheter un appartement neuf, de poursuivre leur projet. Pour les futurs acquéreurs toutefois, une des craintes se situe au niveau des formalités d’obtention des crédits. Ces conditions, qui s’étaient déjà alourdies à la fin de l’année dernière, pourraient bien encore s’endurcir suite au déconfinement. Le soutien de la Banque Centrale Européenne sera nécessaire pour permettre aux acheteurs potentiels d’obtenir un crédit, et d’investir dans un programme immobilier neuf.


DES ENVIES NOUVELLES APRÈS LE CONFINEMENT

Cette crise sanitaire et la période de confinement ont laissé des traces durables sur toute la société, et des répercussions peuvent notamment être constatés dans les critères des personnes lors de leurs recherches de biens immobiliers. Un programme immobilier neuf qui possède un extérieur semble plus que jamais attractif, et la présence d’un balcon, d’une terrasse ou d’un jardin devient un critère prépondérant. Certains acquéreurs se disent même prêts à changer de ville pour leur résidence principale si nécessaire, afin de trouver un programme immobilier neuf plus grand. De nombreuses personnes ont pu constater durant le confinement qu’elles pouvaient également travailler efficacement depuis chez elles, et ce même après le déconfinement. Pour celles-ci, les critères de recherche évoluent donc également en conséquence, et des envies nouvelles de changer d'air peuvent même apparaître chez certaines personnes.