RENÉGOCIER SON PRÊT IMMOBILIER

COMMENT RENÉGOCIER SONT PRÊT IMMOBILIER ?

Les foyers qui ont accédé à la propriété il y a quelques années dans des conditions peu avantageuses peuvent bénéficier de la baisse vertigineuse des taux d'intérêt à laquelle on assiste depuis peu. Pour ce faire ils doivent renégocier leur prêt immobilier, un privilège intéressant qui se traduit par un allègement des mensualités. On vous explique comment faire.


RENÉGOCIATION DE PRÊT IMMOBILIER, DE QUOI S’AGIT-IL ?

Souvent confondue avec le rachat immobilier, la renégociation de prêt immobilier est une opération qui consiste à se rapprocher de sa banque afin qu'elle puisse réévaluer à la baisse le taux d'intérêt appliqué. Permettant de dégager une part de reste à vivre plus conséquente, nombreux sont les emprunteurs qui n'hésitent pas à se lancer. Selon le magazine en ligne Le Monde, en avril cette opération a représenté à elle seule 47% de la production de crédits à l'habitat contre 17,5% en avril 2019.

Dans une telle opération seuls les frais d'avenant sont appliqués, ce qui n'est pas le cas pour le rachat immobilier. Comme son nom l'indique, ce dernier consiste à faire reprendre votre emprunt par un autre établissement bancaire à charge pour celui-ci de vous accorder de meilleures conditions de remboursement eut égard notamment à votre capacité de remboursement. Cette solution a cependant pour inconvénients d'être plus coûteuse et moins simple à mettre en œuvre.


LES CONDITIONS ET FRAIS POUR RENÉGOCIER SON PRÊT IMMOBILIER

Qu'il s'agisse de réduire le montant des mensualités dues jusqu'au terme du crédit immobilier ou de diminuer la durée de l'emprunt en réglant les mêmes échéances, la renégociation de prêt immobilier est soumise à certaines conditions. Votre situation bancaire et personnelle doit être saine et vous devez justifier vos revenus ainsi que vos charges actuelles. De manière générale, le ménage qui souhaite renégocier son prêt doit remplir les conditions classiques relatives au taux d'endettement et au reste à vivre.

En ce qui concerne les frais pour renégocier un prêt immobilier, votre banque peut ne pas facturer les indemnités de remboursement anticipé. Les frais d'avenant s'appliquent cependant de manière automatique. Leur montant est variable d'un établissement bancaire à un autre. Selon le cas il peut s'agir d'un montant forfaitaire ou proportionnel au montant du crédit immobilier. Il est important de bien vous renseigner auprès de votre banque, les frais à payer devant être pris en compte dans le calcul des économies à réaliser.


RENÉGOCIER SON PRÊT IMMOBILIER EFFICACEMENT

Avant de vous engager dans une démarche pour renégocier votre prêt immobilier, il faut savoir que votre banque a parfaitement le droit de vous opposer un refus. Il faut en conséquence bien s'y prendre pour mettre toutes les chances de votre côté de voir votre banquier accepter votre demande. La première chose à faire est de constituer un dossier complet avec :

  • Les papiers d'identité ;
  • Les trois derniers bulletins de salaire ;
  • Les derniers avis d'imposition ;
  • Les derniers relevés bancaires ;
  • Les éventuels justificatifs de vos placements ou d'une épargne ;
  • L'échéancier de votre crédit actuel.

Pour renégocier efficacement votre prêt immobilier et réaliser de véritables économies il est préférable de disposer d'un capital dû conséquent, avoisinant approximativement les 70 000 euros. En dessous la renégociation de prêt peut ne pas être intéressante, les frais inhérents à l'opération pouvant ne pas être couverts par les économies escomptées. C'est la raison pour laquelle il est recommandé avant de s'engager dans une renégociation de procéder à une évaluation du coût global du crédit.

Aussi, il est plus avantageux de renégocier son prêt dans le premier tiers de remboursement. Dans cette tranche la part des intérêts que vous versez à la banque est majoritairement prise en compte dans le calcul des mensualités. Effectuer une renégociation vous est en conséquence plus bénéfique. Pensez par ailleurs à vous assurer que le nouveau taux négocié soit effectivement d'au moins un point inférieur au taux initial. La renégociation de votre prêt n'en sera que plus intéressante.


QUID DE L’ASSURANCE EMPRUNTEUR ?

Le fait de renégocier son prêt immobilier implique l'établissement d'un nouveau contrat. D'un stricte point de vue légale l'emprunteur qui effectue cette opération n'est pas obligé de souscrire à une assurance emprunteur, mais dans la pratique aucune banque ne vous accordera de financement sans cette garantie. L'idéal serait donc de profiter de l'occasion pour renégocier le taux de votre assurance prêt immobilier, son coût pouvant représenter dans certains cas jusqu'au tiers du montant total de l'emprunt.

Cette possibilité est offerte à tous les emprunteurs depuis l'entrée en vigueur de la loi Bourquin. Elle permet de changer d'assurance de prêt tous les deux ans à la date d'anniversaire du contrat à condition de respecter un préavis qui est généralement de deux mois. N'hésitez pas en conséquence à identifier l'offre qui est parfaitement adaptée à votre profil et à vos besoins afin de renégocier votre assurance emprunteur. Vous pourrez ainsi réaliser des substantielles économies chaque année.