IMMOBILIER NEUF, LES VILLES LES PLUS ACTIVES

Malgré la crise du COVID19, beaucoup de français ont choisi de maintenir leur projet d'achat dans l'immobilier neuf. Un choix d'autant plus judicieux que pour maintenir leur activité, les promoteurs immobiliers proposent des promotions comme des remises financières, les frais de notaires offerts ou encore la cuisine équipée. Certaines villes, comme Rennes, Nantes ou encore Montpellier voient leur marché immobilier neuf maintenir une belle activité. D'autres villes, comme Lyon souffre d'un manque cruel de logement neuf pour répondre à la demande du marché. Point sur les marchés de l'immobilier neuf qui tournent le mieux.

Immobilier neuf, les marchés qui se maintiennent

Avec la crise du COVID19, l'immobilier neuf à vu son activité chuter de 25% en 2020. Une baisse qui s'explique par la crise sanitaire et ses deux confinements, par des délais administratifs plus longs et des annulations de permis de construire et par un report des projets d'achat immobilier neuf des acheteurs. Les conséquences "logiques" d'une situation exceptionnelle qui ne concerne en rien les piliers structurels d'un secteur reconnu pour sa stabilité.

Dans ce chaos sociétal ambiant, où il est difficile de prédire de quoi demain sera fait, plusieurs villes tirent leur épingle du jeu. C'est le cas notamment de Rennes qui arrive en 1ère position dans les demandes d'information sur acheterunappartementneuf.com. Elle est suivie de Nantes (2ème) et de Montpellier (3ème). Plusieurs facteurs peuvent expliquer les raisons de ce classement, en premier lieu les situations géographiques de ces villes qui se situent dans des régions moins exposées au COVID19. En second lieu l'état du stock de logement neuf à la vente à Rennes, Nantes et Montpellier, plus important, qui permet de répondre à la demande toujours présente.

Immobilier neuf, les marchés dits "tendus"

La situation du COVID19 et le manque de logement neuf ont pénalisent certaines villes comme le marché immobilier neuf à Lyon ou le marché immobilier neuf à Paris. Ces villes manquaient déjà, avant la crise, de logements neufs pour répondre à la demande du marché. L'allongement des délais d'obtention de permis de construire et le report de projets immobiliers ont fait chuter les stocks de logement neuf à Lyon et à Paris. Conséquences, les prix sont repartis à la haute et le rapport entre l'offre et la demande n'a jamais été aussi déséquilibré.

Évolution du marché immobilier neuf

Le report de la RE2020 et le prolongement de la Loi Pinel sont des signes forts envoyés par le gouvernement pour soutenir le marché de l'immobilier neuf. La vaccination des Français devrait permettre à moyen terme de retrouver un semblant de normalité sur le marché immobilier neuf, le plus urgent étant de relancer les commercialisations de programme immobilier neuf.