COMMENT CHOISIR ENTRE LE NEUF ET L'ANCIEN POUR INVESTIR ?

INVESTISSEMENT IMMOBILIER, OPTER POUR LE NEUF OU L'ANCIEN ?

Effectuer un placement dans l'immobilier permet de bénéficier de certains avantages. Un investissement dans un bien locatif constitue une source de revenus complémentaire et un patrimoine immobilier qui pourrait être transmis à la famille. De plus, il permet une réduction de l'impôt en fonction de la situation de son acquéreur. L'état du bien influe sur ces avantages. Quels sont les critères à respecter pour choisir un immeuble ?


LES CONDITIONS À RESPECTER AVANT D'INVESTIR DANS L'IMMOBILIER

L'investissement immobilier constitue un moyen d'augmenter ses revenus. Avant de choisir un bien, quelques objectifs restent à définir. De plus, une stratégie doit être élaborée afin d'améliorer les résultats de son placement et parer les éventuels aléas. Elle concerne principalement le bien, notamment son emplacement, son utilisation, le budget qui y est consacré.


Les objectifs attribués au bien

L'usage de l'immeuble dépend des objectifs qui lui sont attribués. Entre autres, le bien pourrait servir de résidence secondaire ou fonctionnelle, il contribuerait également à la réduction d'impôt, à compléter une source de revenu ou d'épargne en vue d'une retraite. À long terme, ce placement pourrait être légué à la famille pour qu'elle puisse se passer de payer un loyer. Cependant, la jouissance de ce bien ne pourrait être effectuée dans le cas où le bien serait loué.


Le budget alloué à l'immeuble

En matière d'investissement immobilier le montant du budget investi dépendrait du coût du bien. Une épargne doit également être établie en vue de prévoir les futures dépenses relatives à l'investissement. À titre d'exemple, les frais d'acquisition, de garantie bancaire et de courtage, les assurances locatives et les taxes foncières sont à anticiper.

En outre, la rentabilité du bien varie en fonction de son mode de financement. La somme investie pourrait être de l'argent au comptant ou un crédit auprès de la banque. Dans le cas d'espèce, le prêt immobilier amoindrit le risque d'une éventuelle perte, néanmoins son remboursement diminue la perception du revenu.


L'emplacement, un atout majeur

L'achat immobilier est précédé d'une prospection ou d'une documentation relative à l'emplacement du bien. Afin d'accroitre son gain ou de minimiser les risques en rapport au placement, quelques zones sont à privilégier. Le futur acquéreur doit également se renseigner sur la demande de location dans la région choisie.

La répartition de la population, l'évolution démographique, les projets immobiliers constituent un critère de choix pour l'achat. Le prix moyen de l'immobilier permet aussi de calculer à l'avance les coûts qui seront affectés au bien et les bénéfices qui seront obtenus.


Les aléas locatifs et les questions de fiscalité

Le taux d'imposition global le plus bas atteint les 30 %, et peut doubler selon le cas. Par ailleurs, des prélèvements sociaux sont aussi imposables au futur acquéreur. Ces conditions sont à prévoir avant de placer son argent dans le bien immeuble. Cependant, une réduction de l'impôt ou une déduction fiscale serait possible en fonction de l'usage du bien. Des dispositifs existent à cet effet pour diminuer les charges.

Les loyers impayés, les détériorations subies par le bien ou encore les cas de vacance sont sécurisés par les assurances. En dépit des remboursements ou des loyers non encaissés, ils prennent en charge les éventuels frais et anticipent les manques à gagner pour des revenus locatifs stables.


INVESTIR DANS LE NEUF


Un logement est qualifié neuf lorsque sa construction date de moins de 5 ans et qu'il n'a jamais été utilisé ni habité. Investir dans l'immobilier neuf offre de nombreux avantages notamment en termes de prêt, de coût et de garantie. En quoi consistent les procédures d'achat d'un immeuble neuf et quels sont les atouts ?


Les procédures d'achat d'un logement récent

En matière d'un achat appartement neuf, une démarche précise doit être suivie. En l'occurrence, l'acquéreur doit réserver le logement en cours de construction. Un contrat est aussi signé pour garantir l'achèvement des travaux et la réception du bien.

Dans le cas d'espèce, l'immeuble n'est visible qu'à la fin de sa construction. Ainsi le futur propriétaire ne possède pas de visuel réel par rapport au bien qu'il achètera. En outre, la réception du bien est reportée suivant la fin du chantier. L'acquéreur doit patienter quelques mois voire des années avant de jouir de son bien.


Le dispositif Pinel pour un investissement locatif

Toutes acquisitions d'un patrimoine immobilier avant le 31 décembre 2021 disposent des avantages offerts par la loi Pinel. Ce procédé permet une déduction fiscale de 21 % sur le prix d'un logement neuf. Le bien en question doit être mis en location durant un intervalle de 6 à 12 ans. Ainsi, une réduction de l'impôt est associée à ces périodes (une déduction de 12 à 21 %). L'investissement loi Pinel garantie de ce fait une rentabilité pour ce type de placement.


Les prix associés au logement neuf

Outre la réduction d'impôt, l'investissement dans l'immobilier neuf permet des frais de notaire reduits. En effet, 2 à 4 % du prix relatif au logement constitue les frais du notaire. Cependant, le logement récent possède un coût plus élevé qu'un immeuble ancien, particulièrement en centre-ville.


Un prêt à taux zéro privilégie également ce type d'investissement. Ces aides sont octroyées par les banques ou certaines collectivités locales. Ainsi, il permet de financer une grande partie de l'achat. Par ailleurs, le paiement de ce bienpeut être échelonné suivant l'avancée de sa construction.


Des logements confortables et écologiques

L'achat appartement neuf offre plusieurs avantages. Leurs constructions doivent répondre à des règlementations strictes. Entre autres, leurs isolations thermiques et phoniques limitent les dépenses énergétiques. De plus, ils bénéficient d'une optimisation de place et sont adaptés pour tout type de personnes, en l'occurrence les individus à mobilités réduites. Un parking pourrait être associé à l'immeuble. L'investissement loi Pinel favorise ce type de construction.


Les avantages de choisir un immeuble ancien

L'immeuble est qualifié ancien lorsque sa construction date plus de 5 ans. Par ailleurs, il a déjà été vendu une fois ou habité. Les points forts relatifs à ce type d'achat immobilier concernent la valeur du bien ainsi que son rendement locatif.


Les spécificités d'un ancien logement

Les anciens immeubles sont dotés de cachets uniques. À cet effet, ils constituent un critère d'achat, car ils sont originaux et offrent un large choix pour le futur acquéreur. De plus, ils peuvent être situés dans les grandes villes, ou dans des zones à fortes demandes locatives.

Cependant, des travaux sont à prévoir pour ce type de bâtiment, entre autres des travaux de rénovations ou de restauration. Par ailleurs, ils sont disponibles de suite et sont prêt être aménagés. L'acquéreur peut effectuer des visites afin de se projeter dans ses plans.


La valeur d'un immeuble ancien

Les principaux coûts relatifs à cet immeuble concernent les travaux de rénovation ainsi que les frais à payer en matière de mutation et rémunération du notaire. Si un frais de notaire reduits est associé à l'immeuble neuf, 8 % du prix de logement est consacré au droit de mutation et honoraire de l'officier public. Cependant, l'immobilier ancien est moins cher que l'immobilier neuf.


LA RENTABILITÉ POUR UN INVESTISSEMENT LOCATIF

Les revenus locatifs sont privilégiés pour les anciens immeubles. Néanmoins, plus d'impôts sont à prévoir : le revenu foncier ou encore la tranche marginale d'impôt. L'immeuble ancien peut être loué pour un rendement de 7 à 8 % pour une petite surface en centre-ville. Des aides à la rénovation énergétiques permettent d'économiser 25 % du prix du logement, par contre aucun prêt immobilier n'est octroyé pour ce type d'achat.

Investir dans l'immobilier neuf offre plus d'avantages que le placement dans les anciens. La loi Pinel diminuerait les charges à payer lors de cet investissement.